ESF Static french 1
      09 84 15 29 13
 
ESF Promo-11042016-Static

GOTS

GOTSLe groupe de travail international de la norme GOTS (Global Organic Textile Standard) a été constitué en 2002 à l’initiative des organismes de certification internationaux dans le but d’unifier les diverses normes existantes et indépendantes qui ont crées la confusion des participants du marché et des consommateurs, c'était un obstacle au libre commerce international des textiles biologiques.

Dès sa création, La Compagnie Ethique a choisi de travailler avec GOTS, ainsi tous nos articles en Coton Biologique affichent l'étiquette GOTS afin de garantir à nos clients l'authenticité d'un coton Biologique.

Critères de traitement

Utilisation obligatoire de coton issue de culture biologique.

À toutes les étapes le traitement de la fibre biologique doit être séparée des fibres conventionnelles et être clairement identifiée.

Toutes les denrées chimiques (colorants, auxiliaires et produits chimiques de traitement) doivent être évaluées et doivent satisfaire les conditions standards minimum sur la toxicité et la biodégradabilité.

Interdiction d'utiliser des substances toxiques et dangereuses tel que les métaux lourds, le formaldéhyde et les OGM.

Restrictions pour les accessoires (par ex : aucun PVC, nickel ou chrome sont autorisés, aucun plastique ou marqueterie n’est permis).

Les eaux usées des traitements humides dans toutes les unités de production doivent être traitées à l’aide d’une installation fonctionnelle végétale d'eaux usées.

Critères minima du travail

L'emploi est librement choisi : il n'y a aucun travail obligatoire ou forcé. Les ouvriers sont libres de quitter leur employeur après un préavis raisonnable.

Les conditions de travail sont sûres et saines : un milieu de travail sûr et sain est fourni. Les mesures sont prises pour empêcher des accidents qui pourraient surgir ou se produire au cours du travail, en minimisant, autant que possible les risques inhérents sur le lieu de travail. Les ouvriers reçoivent régulièrement une visite médicale et une formation sur la sécurité. Cette formation est répétée pour les nouveaux ouvriers ou assignés à un nouveau poste. Accès à des toilettes propres et à l'eau potable, et, si approprié, à une salle de repos, à une salle à manger et des équipements sanitaires pour le stockage de nourriture sont fournis.

Le travail des enfants est interdit : ces procédures et cette politique doivent se conformer aux dispositions des normes appropriées de l'Organisation Internationale du Travail OIT (C138, C182).Les Salaires : les salaires et les indemnités payés pour une semaine de travail standard, sont au minimum, des normes nationales légales ou des normes de l'industrie, ou plus élevé. Les déductions sur salaire pour mesure disciplinaire ne sont pas autorisées, ou encore aucune autre déduction sur salaire n’est permise sans permission exprès de l'ouvrier concerné sauf les déductions de droit national. Toutes les mesures disciplinaires sont enregistrées.

Les heures de travail ne sont pas excessives : Les heures de travail sont conformes au droit national et aux standards de l’industrie, même si l’employeur offre un meilleure protection sociale. Quoi qu'il arrive, les ouvriers ne peuvent pas travaillé plus de 48 heures par semaine et ce, de façon régulière. Les ouvriers bénéficient d’un jour de congé par semaine. Les heures supplémentaires sont volontaires, celles-ci ne peuvent pas dépasser 12 heures par semaine, elles ne sont pas exigées de façon régulière et sont toujours compensées à un tarif supérieur.

Aucune discrimination n'est pratiquée : Il n'y a aucune discrimination dans le recrutement, l'accès à la formation, la promotion ou la retraite basée sur la race, la caste, l'origine nationale, la religion, l'âge, l’incapacité, le sexe, l'état civil, l'orientation sexuelle, l'adhésion d’un syndicat ou dune affiliation politique

La liberté d'association et le droit à rassembler sont respectés : les ouvriers, sans distinction, ont le droit de joindre ou de former des syndicats de leur propre choix et de négocier collectivement. L'employeur adopte une attitude ouverte envers les activités des syndicats et de leurs activités d'organisation. Les représentants des ouvriers ne sont pas discriminés par leurs activités syndicales et peuvent exercer leurs fonctions représentatives sur le lieu de travail.